Soulager les douleurs liées aux étirements du nerf crural

Publié le : 31 décembre 20214 mins de lecture

La cruralgie ou névralgie crurale est une lombalgie qui s’étend à l’avant des cuisses. Cette condition résulte de la compression des nerfs inférieurs de la jambe par le disque intervertébral. La fréquence augmente généralement avec l’âge, associée à des hernies discales, des compressions vertébrales, et même de l’arthrose.

Cruralgie et nerf crural

La cruralgie est la compression du nerf fémoral ou crural à l’une des racines par le disque intervertébral. Les nerfs inférieurs de la jambe s’enflamment : la douleur se propage radialement au cours du processus. Il s’étend de la taille aux pieds, sur toute la jambe. En effet, le nerf crural a comme point de départ la moelle épinière et relie le système nerveux central à la peau et les muscles de la jambe. Il est sensible et mobile, permet de plier et de redresser les jambes, et fait passer des messages liés à la sensibilité (douleurs, picotements, sensations de chaleur/froid, etc.). Ses racines proviennent des 2e, 3e et 4e vertèbres lombaires.

Le nerf inférieur de la jambe contracte les muscles de la cuisse (en particulier les quadriceps) et transfère la sensibilité, au cerveau. Lorsque le nerf inférieur de la jambe à la base de la colonne lombaire est comprimé, la douleur se propage le long de cette voie et peut être soulagée en utilisant un traitement de cruralgie huiles essentielles. Consultez ce lien nevralgies.fr pour plus d’informations sur la cruralgie et comment peut-on la soulager.

Causes de la cruralgie

La cruralgie est associée à une compression des racines du nerf inférieur de la jambe ou nerf fémoral. Ceux-ci étant enflammés et irrités, plusieurs causes peuvent expliquer l’anomalie. La hernie discale est la principale cause de la cruralgie. Les disques intervertébraux s’écrasent et deviennent moins souples avec le temps et perdent leurs fonctions d’amortisseur, provoquant ainsi des lombalgies aiguës ou chroniques (mal de dos). On parle de cruralgie lorsqu’une hernie appuie sur le nerf entre les 3e et 4e vertèbres lombaires (ou nerfs inférieurs de la jambe). Il peut s’agir d’une tumeur primitive de la colonne vertébrale ou d’une métastase osseuse de la colonne vertébrale. Dans le bas du dos, elle s’aggrave au repos.

De plus, la cruralgie peut également être causée par l’ostéoporose (plus fréquente chez les femmes ménopausées) ou par un traumatisme (accidents, chutes, etc.). Elle est caractérisée par une lombalgie qui s’étend aux fesses, au bas du dos et à la partie antérieure des cuisses, et peut quelquefois s’étendre aux mollets et aux chevilles. La douleur est latente, bien que l’intensité varie d’un patient à l’autre.

Quels traitements ?

Des séances de kinésithérapie et de cruralgie exercices sont souvent prescrites pour soulager la colonne vertébrale en renforçant le dos et en corrigeant la posture pour soulager la cruralgie. Un traitement par médicament peut être prescrit par un médecin après les examens cliniques : des antalgiques de niveau 1, des myorelaxants et du repos, pendant 4 à 6 semaines. En cas d’échec des médicaments oraux pour le traitement de la cruralgie que faire ? Des corticoïdes lombaires peuvent être infiltrés, selon la morphologie du patient et l’origine de la douleur. La chirurgie des hernies discales est indiquée pour les douleurs persistantes du bas des jambes après 6 semaines de traitement, mais en urgence en cas de paralysie et risque de lésion permanente des nerfs du bas des jambes ou en cas de syndrome de la queue de cheval. Le traitement chirurgical consiste à retirer la hernie discale et à nettoyer le disque. Dans près de 85 % des cas, la douleur est soulagée par l’intervention. Cependant, la chirurgie ne peut pas réparer les disques ou les nerfs endommagés. Par conséquent, des troubles douloureux sensoriels et moteurs peuvent persister après la chirurgie.

Plan du site