Vapoteurs débutants : 5 conseils pour bien choisir votre e-liquide

E-liquide

Après plusieurs années de tabagisme, vous vous êtes enfin décidé à arrêter définitivement la cigarette. Votre méthode est simple et efficace : vous allez vous sevrer grâce à la cigarette électronique. N’oubliez pas cependant que les premières bouffées seront déterminantes pour votre avenir de vapoteur. Pour optimiser cette expérience, il convient donc de choisir avec grand soin son e-liquide.

1. Un taux de nicotine personnalisé

Même si vous êtes peu expérimenté ou même débutant dans le monde de la vape, vous n’ignorez sans doute pas que le taux de nicotine contenu dans le e-liquide va avoir une grande influence sur la sensation ressentie par le vapoteur. Comme vous le savez également, la dépendance au tabac est en réalité une dépendance à la nicotine. Un dosage trop faible risque de vous pousser à reprendre la cigarette. Votre corps sera en effet en manque et il vous sera difficile (voire impossible) de lutter contre une telle envie. Si le liquide pour cigarette électronique est sur-dosé en nicotine, vous aurez une impression désagréable dans la gorge et aurez probablement envie de tousser.

D’une manière générale, le dosage de nicotine idéal se détermine en fonction de vos habitudes de consommation de tabac. Il ne s’agit bien sûr pas d’une méthode parfaite. N’oubliez pas en effet que chaque individu a ses propres besoins. Si vous vous considérez comme :

  • un fumeur occasionnel (moins de cinq cigarettes par jour) : la teneur en nicotine devra se situer entre trois et six milligrammes.
  • un fumeur modéré (entre cinq et dix cigarettes par jour) : le teneur en nicotine devra se situer entre six et douze milligrammes.
  • un fumeur régulier (entre dix et vingt cigarettes par jour) : le teneur en nicotine devra se situer entre douze et seize milligrammes.
  • un gros fumeur (au-delà de vingt cigarettes par jour) : le teneur en nicotine devra se situer entre seize et vingt milligrammes.

2. L’importance de la composition de la base

La composition d’un e-liquide en flacons comprend toujours une base neutre. Celle-ci se compose généralement de Propylène Glycol (PG) et de Glycérine Végétale (VG). Le premier élément intègre les arômes alimentaires ou les arômes concentrés et est également responsable de la sensation ressentie par le vapoteur. Le second favorise la création du nuage de vapeur. Pour faire simple, plus la concentration en glycérine sera élevée et plus la quantité de vapeur générée sera importante. Toutefois, cette concentration élevée pourra nuire au goût et rendre l’expérience finalement peu agréable, surtout pour les e-fumeurs débutants.

3. Un liquide adapté à votre matériel

Pour réussir votre sevrage tabagique, vous allez aussi devoir choisir un e-liquide adapté à votre ou à vos cigarettes électroniques. Tout dépend en réalité du type de clearomiseur. Les versions standards ont été conçues pour une vape à puissance modérée, consommant ainsi une quantité minimale de liquide. Ce dernier doit aussi être le plus fluide possible afin d’éviter une mauvaise alimentation de la résistance. Pour une vape à plus haute intensité, optez pour les clearomiseurs subohms. Le liquide doit donc avoir un certain degré de viscosité pour ne pas saturer la résistance.

4. Les saveurs

En la matière, il n’existe pas de règle ! Tout reste finalement qu’une question de préférence personnelle. Il existe quatre grandes familles permettant de classer les goûts disponibles :

  • La gamme des « Fruités »
  • Les « gourmands »
  • Les « mentholés »
  • Les produits classiques

La plupart des débutants seront tentés par les saveurs les plus originales. Toutefois, si vous êtes novice, il est plutôt recommandé de privilégier un e-liquide au goût proche de celui du tabac afin de faciliter votre découverte. Une fois que vous aurez acquis davantage d’expérience, vous serez suffisamment armé pour faire de nouvelles découvertes gustatives.

5. Préservez votre plaisir avant tout

Pour atteindre votre objectif initial, vous devez éviter de considérer uniquement la e-cigarette comme un substitut tabagique. Il faut au contraire en faire un véritable objet de plaisir. N’ayez donc pas peur de suivre vos envies et de changer régulièrement de modèle ou d’acheter des liquides aux parfums différents de ceux habituellement utilisés. Il n’est pas rare en effet que les e-fumeurs s’habituent à un même e-liquide. Certains pourraient alors être tentés de replonger et d’allumer une cigarette afin de retrouver des sensations. Ne tombez pas dans un tel piège à votre tour et jouez la carte de la nouveauté aussi souvent que possible !

5 choses à savoir sur le business des cigarettes électroniques
5 conseils pour les consommateurs réguliers de CBD
Massage nuru : se faire masser à la méthode Japonaise