Comment bien choisir ses gants d’examen médicaux ?

gants d'examen médicaux

Les professionnels de santé sont les plus exposés à la transmission de microbes et bactéries. Malgré la complexité de leur environnement de travail, ils doivent disposer des équipements et outillages nécessaires pour l’exercice de leur fonction. Les gants d’examen font partie des matériels de protection indispensables pour les médecins et l’équipe de paramédicaux. Ils sont à choisir avec minutie.

L’utilité des gants d’examen médicaux

Avant de répondre à la question comment choisir ses gants d’examen médicaux ?, il convient de renseigner l’utilité de ces accessoires. À usage unique, ces dispositifs servent de protection lors des procédures de soins. Ils figurent parmi le matériel médical indispensable à tout professionnel de santé. Les gants médico-chirurgicaux aident le personnel de soins à avoir l’hygiène nécessaire dans son environnement de travail. Ils sont visibles dans les hôpitaux, les cabinets médicaux, les laboratoires d’analyse, les maisons de retraite et les trousses de secours.

Ces dispositifs protègent les mains des différentes impuretés, notamment des virus externes. Ils limitent les risques de contamination par du sang (ou d’autres liquides) ainsi que la transmission de germes du personnel au patient (ou d’un patient à un autre). Le port de gants d’examen médicaux est obligatoire en cas de risques chimiques, physiques et infectieux. Pour éviter la propagation de bactéries, ces accessoires d’hygiène doivent être changés entre deux patients. Leur usage est soumis aux indications des précautions «standard et de contact ». Le personnel de santé doit disposer de ces moyens de protection pendant à chaque procédure médicale. Plusieurs études cliniques ont approuvé l’efficacité de ces dispositifs. Les gants jetables ne sont pas fiables à 100 %, d’où la nécessité de vérifier leur défection avant chaque usage. En tout cas, leur port n’exclut pas le lavage des mains. Découvrez comment choisir ses gants d’examen médicaux ?

Choisir ses gants d’examen médicaux selon l’usage prévu

Vous ne savez pas toujours comment choisir ses gants d’examen médicaux ? Vous êtes sur la bonne page. Ces dispositifs se déclinent en plusieurs types. Ils sont catégorisés en fonction de chaque usage et soin. Le confort et le niveau de protection pourvus par le matériel peuvent constituer des critères de sélection déterminants. En fonction de l’acte médical à effectuer, il convient d’utiliser des gants adaptés. Les gants ne doivent être ni trop serrés ni trop larges pour assurer le confort en main. La résistance et les risques d’allergies sont des détails non négligeables.

Faciles à enfiler, les gants médicaux poudrés à l’amidon de maïs gagnent en commodité. La poudre présente à l’intérieur du produit simplifie le glissement entre le gant et la peau. Elle limite également la transpiration rapide des mains. Ces types de gant médicaux sont économiques à l’achat.

Les gants non-poudrés étaient dédiés aux personnes allergiques à la poudre au départ. Confortables, ils s’enfilent tout aussi facilement que les modèles poudrés. Ces gants médicaux procurent de la dignité et de la sécurité.

La sélection de ces dispositifs de soins repose sur une qualité d’hygiène stricte. Ces solutions sont disponibles en plusieurs tailles allant des plus petites aux plus larges. Les gants non-poudrés sont spécialement recommandés en cas de réactions allergiques.

Gants stériles et non-stériles, lesquels choisir ?

Les informations suivantes vous aideront à savoir comment choisir ses gants d’examen médicaux ? Répondant à la norme NF EN 455-1 et 2, les gants à usage unique qu’ils soient stériles ou non doivent permettre une barrière virale et bactériologique entre le praticien et le patient.

Les modèles stériles possèdent une bonne résistance à la traction. Ils ont une meilleure sensibilité tactile. Ces dispositifs sont souvent conçus en latex, mais on recense des gammes en vinyle et en néoprène. Ils sont utilisés lors des soins chirurgicaux, des accouchements ou d’un diagnostic médical. Afin de ne pas créer des micro-trous, il est conseillé de changer les gants au bout de 45 minutes. Un double gantage est indispensable pour les longues interventions.

Les gants non-stériles sont dédiés aux manipulations à risques comme les prélèvements de sang, les toilettes intimes des patients, le nettoyage des instruments, la pose de perfusions et l’exposition à des substances dangereuses. Ils ont la particularité d’être de bons isolants électriques. Ces types de gant sont généralement conçus en nitrile, PVC, vinyle et latex.

Quelle matière choisir ?

Les gants jetables en latex sont utilisés dans de nombreux domaines médicaux. Ils sont réputés pour leur souplesse et étanchéité. Ces modèles sont quasiment incontournables en matière de protection.

Considérés comme une bonne alternative aux gants en latex, les modèles en nitrile sont notamment recommandés pour les personnes allergiques. Ils sont conçus avec du polymère synthétique qui pourvoit les mêmes atouts que le latex.

Les gants d’examen médicaux en vinyle sont composés de plastifiants et de polyvinyle, des éléments très souples. Économiques, ils sont les plus abordables sur le marché. Ces gammes ont aussi l’avantage d’être esthétiques. Elles sont faiblement transparentes et épaisses au toucher.

Les bienfaits du CBD sur la santé
Comment lutter naturellement contre le manque de sommeil ?
Chirurgie esthétique : Top 3 des interventions les plus pratiquées