Cure ayurvédique : désintoxication et nettoyage

Une cure ayurvédique peut rétablir l’équilibre de nombreux éléments. L’Ayurveda, l’ancien enseignement indien en matière de guérison, considère la santé comme quelque chose qui apparaît lorsqu’on retrouve le flux, c’est-à-dire lorsque les processus du métabolisme peuvent se dérouler sans entrave et de manière équilibrée. Par conséquent, l’Ayurveda ne met pas seulement l’accent sur le nettoyage et la désintoxication du corps en cas de maladie, mais recommande également une désintoxication régulière, une cure Ayurveda, à titre préventif, c’est-à-dire pour maintenir la santé. Une cure ayurvédique ainsi que des mesures individuelles de désintoxication et de soulagement ayurvédiques peuvent très bien être mises en œuvre à la maison.

Cure ayurvédique de désintoxication

Les procédures purgatives de l’Ayurveda sont résumées sous le nom de  » Panchakarma, les cinq actions ». Par conséquent, une cure ayurvédique complète comprend la purge thérapeutique, le vomissement thérapeutique, les lavements, l’administration de substances curatives dans le nez, la purification du sang et la saignée. De facto, cependant, une cure ayurvédique Panchakarma fait référence à un système complexe de thérapie, qui comprend également des mesures préparatoires et de suivi, dont les célèbres massages ayurvédiques à l’huile.

Les cures ayurvédiques de purification doivent toujours être adaptées individuellement au patient, en tenant compte de sa constitution et de ses symptômes actuels. Étant donné qu’une cure ayurvédique est toujours éprouvante, il est également important d’examiner la force et la résistance existantes du patient. Il n’est pas rare que cet aspect ne soit pas pris en compte lors d’un long voyage de cure en Inde ou au Sri Lanka.

Traitement ayurvédique individuel

Pour chaque mesure individuelle d’une cure ayurvédique, les textes anciens donnent des indications sur le moment où elles doivent et ne doivent pas être exécutées ; il est donc indispensable d’être guidé par un thérapeute expérimenté et bien formé. C’est là que les cures de bien-être simples, qui sont généralement effectuées selon un schéma fixe, se distinguent des cures ayurvédiques véritablement complètes, c’est-à-dire des applications médicales du Panchakarma, où un plan de traitement est mis en œuvre, adapté en détail au patient.

La cure de printemps ayurvédique à domicile

Dans le calendrier annuel ayurvédique, le printemps est également une période propice à une cure ayurvédique de nettoyage. Ici, le corps se libère naturellement de ses tensions accumulées pendant l’hiver et gagne une nouvelle vitalité et légèreté. Ainsi, le langhana, la procédure de facilitation, est un instrument merveilleux dans le contexte d’une cure ayurvédique auto-organisée pour renforcer le métabolisme et initier un remodelage complet des tissus.

L’Ayurveda poursuit différents objectifs avec la thérapie de soulagement : D’une part, le feu digestif (Agni) est renforcé pour éliminer les déchets métaboliques (Ama). D’autre part, les canaux de circulation (srotas) sont ouverts pour apporter un nouveau mouvement et un nouvel approvisionnement dans le métabolisme cellulaire (dhatvagni).

Cures ayurvédiques de soulagement avec et sans nourriture

En fonction de la constitution, l’Ayurveda recommande différentes cures pour soulager ou désintoxiquer : de très strictes uniquement avec de l’eau chaude, du thé au gingembre et un peu de bouillon de riz pour les types Kapha à des « cures de soupe » légères avec trois petits repas chauds par jour pour les types Pitta et Vata. Il est toujours important que l’organisme se repose et qu’aucun stress ou excitation ne vienne entraver le processus de désintoxication.

Renforcer les Doshas et Agni avec une cure d’Ayurveda

Au cours de la cure ayurvédique – qui dure généralement une semaine – différentes recettes de la cuisine ayurvédique de jeûne ou de régime sont utilisées : elles sont appelées Manda, Peya, Vilepi et Polenta. Le Manda, l’eau de riz, est l' »aliment de secours » classique, qui a l’effet de désintoxication le plus intense grâce à ses propriétés légères et équilibrantes. En revanche, ceux qui ont besoin d’un peu plus de stabilité dans leur processus de nettoyage devraient prendre du Peya pendant les jours de soulagement de leur cure ayurvédique. La fine soupe de riz renforce les Doshas (régulateurs du corps) ainsi que l’Agni (métabolisme) et agit, grâce à l’ajout d’épices spéciales, contre de nombreux maux différents.

Ces bouillons de riz fins sont complétés par de l’eau au gingembre le matin ainsi que par des tisanes, des jus de fruits dilués et beaucoup d’eau chaude distribuée tout au long de la journée. Après les jours de soulagement de la cure ayurvédique, On renforce à nouveau le corps avec Vilepi et Polenta. Le vilepi est une soupe de riz épaisse, qui est donnée comme un aliment de guérison classique et qui stimule l’Agni. Le Caraka Samhita, le plus important manuel ayurvédique, décrit 30 recettes différentes de vilepi pour traiter diverses affections. Le polenta, un plat de riz, de lentilles et de légumes, conclut ce doux traitement ayurvédique.

Recettes ayurvédiques pour une cure ayurvédique en douceur

Eau chaude ou eau de gingembre

Ingrédients : 1 litre d’eau, éventuellement 2 tranches de gingembre frais (0,5 cm de large)

L’eau chaude ou l’eau gingembre doit être bouillie dans une casserole ouverte pendant au moins 15 minutes. Cela renforce les propriétés de lumière, de nettoyage et de grattage.

Manda : eau de riz

Ingrédients : 2 cuillères à soupe de riz, 560 ml d’eau

Faites légèrement griller le riz dans une casserole (sans matière grasse) en remuant. Ajoutez l’eau et laissez mijoter pendant 45 minutes. Filtrez l’eau et recueillez-la. Buvez l’eau de riz tout au long de la journée en alternant avec de l’eau chaude ou de l’eau au gingembre.

Peya : soupe fine de riz

Ingrédients : 1 part de riz et 14 parts d’eau

Faire mijoter le riz et l’eau pendant 45 minutes. Assaisonnez la soupe de riz avec un peu de sel de roche et éventuellement avec les épices suivantes.

Vilepi : soupe épaisse de céréales

Ingrédients : 1 part de céréales et 4 – 5 parts d’eau ou de décoction de plantes.

Faites légèrement griller les céréales dans une casserole (sans matière grasse) en remuant. Ajoutez l’eau et laissez mijoter jusqu’à ce que les céréales soient complètement ramollies.

Procédure d’une cure ayurvédique de soulagement

La cure ayurvédique de soulagement dure généralement une semaine et comprend un jour d’introduction, trois jours de nettoyage et trois jours d’accumulation. Un environnement et des soins attentionnés, des vêtements chauds et beaucoup de repos au lit sont les conditions de base de cette cure ayurvédique harmonieuse, efficace et vitalisant. Les personnes âgées ou malades ne devraient pas suivre une cure ayurvédique, même douce, sans consulter un médecin ou un thérapeute ayurvédique responsable.

Le jour d’introduction de la cure ayurvédique

Le jour d’introduction de la cure ayurvédique est un jour de répit et sert de préparation. On vient se reposer et préparer le corps à son travail de nettoyage en profondeur. Un programme d’exercices stimulant le métabolisme, les mesures de purification de la routine ayurvédique du matin (extraction d’huile, nettoyage de la langue ou autre) et les massages à l’huile chaude sont l’accord idéal pour ce premier jour de la cure ayurvédique.

Levez-vous tôt et commencez votre journée avec de l’eau chaude au gingembre et la routine ayurvédique du matin. Harmonisez votre corps et votre esprit grâce à un programme approprié de yoga et de méditation.

Profitez du jour d’introduction pour boire beaucoup de liquide et vous reposer. Cependant, vous devez à tout prix éviter les siestes de midi ou de la journée. Ils augmentent le Kapha Dosha et entravent le processus d’élimination.

L’alimentation pendant le premier jour de votre cure ayurvédique doit se composer de légumes légers, de céréales et de polenta. Du riz bouilli, des lentilles (mung-dal) et un légume au fenouil, à la citrouille ou à la betterave à midi et une soupe de légumes consistante le soir sont très digestes. Comme épices, le sel, le cumin, le gingembre, la coriandre et un peu d’asa foetida (hing) peuvent améliorer le goût et la digestibilité des aliments.

Les journées de purification de la cure ayurvédique

Les journées de nettoyage de la cure douce de l’Ayurveda se déroulent généralement sur 3 jours. Cette phase principale de la cure d’épuration est très éprouvante pour l’ensemble de l’organisme. Restez à l’intérieur ces jours-là et évitez les efforts physiques et mentaux ainsi que le contact avec d’autres personnes.

Pendant les jours de nettoyage de votre cure ayurvédique, vous ne consommerez que des substances chaudes et liquides. Selon votre constitution ou vos besoins, les boissons peuvent varier de très légères (eau, eau de gingembre et eau de riz) à légères-fortes (eau, eau de gingembre, soupe de riz), qui sont généralement prises à intervalles d’une demi-heure.

Les jours d’accumulation de la cure ayurvédique

Les jours d’accumulation de la douce cure ayurvédique sont extrêmement importants pour notre métabolisme sensible et délicat. Ils sont déterminants pour le succès à long terme de la cure ayurvédique. Le défi le plus difficile de toute la cure ayurvédique est de ne pas trop manger pendant les jours d’accumulation. En effet, dès qu’on surcharge l’estomac pendant les jours d’accumulation, on surcharge le système digestif et la régénération des dhatus s’effondre, car l’Agni est alors en grève, ce qui serait contre-productif pour le résultat de toute cure ayurvédique.

Le 1er jour de la cure ayurvédique, un maximum de 1/4 de la quantité habituelle de nourriture est autorisé (environ 1/2 poignée par repas). Le deuxième jour de la cure ayurvédique, on peut déjà digérer le double de la quantité (environ la moitié de la quantité habituelle de nourriture) et le troisième jour de la cure ayurvédique, les trois quarts de la quantité habituelle de nourriture sont bien tolérés.

En tant qu’aliment de guérison optimale, un polenta à base de riz, de lentilles et de légumes est préparé pendant les jours d’accumulation des cures ayurvédiques douces. Il existe d’innombrables recettes pour le polenta, dans lesquelles les légumes secs et les légumes sont sélectionnés différemment en fonction de la constitution et des symptômes. Le riz basmati, les haricots mungo et les légumes doux comme la carotte, le fenouil, la citrouille ou la betterave sont généralement les mieux tolérés. Il est important dans la préparation d’ajouter un peu de matière grasse (ghee ou huile de sésame), du sel et un peu de jus de citron pour assurer la tolérance des légumineuses.

Tout au long de la cure ayurvédique de nettoyage, il est utile de faire des exercices doux. Cependant, il est important de rester au chaud et de ne pas surcharger l’organisme. En particulier lorsque vous vous massez avec de l’huile chaude pendant la cure ayurvédique, les pores s’ouvrent et un fort besoin de chaleur se fait sentir. Le froid et le vent ne sont alors vraiment que gênants.

Le temps après la cure ayurvédique

Le meilleur remède ayurvédique n’a pas de véritable effet durable si on continue à faire exactement la même chose qu’avant. L’avantage de la cure ayurvédique de nettoyage de printemps est qu’on a un nouveau sentiment pour notre corps, on sent à nouveau ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. Les papilles gustatives redeviennent plus sensibles. Il est ainsi plus facile de franchir quelques nouvelles étapes.

Voici maintenant quelques conseils pratiques pour la vie quotidienne qui peuvent vous aider à vous sentir bien et à rester en bonne santé même après votre cure ayurvédique. Toutefois, n’en prenez pas trop, mais essayez de trouver un rythme détendu et équilibré.

Conservez certains éléments de la cure ayurvédique dans votre vie quotidienne, par exemple la consommation régulière d’eau chaude, les massages à l’huile (peut-être 2 ou 3 fois par semaine) ou le programme de yoga et de méditation.

Même après la cure ayurvédique, veillez à faire régulièrement des exercices doux qui vous plaisent.

Accordez-vous quelques heures de temps en temps juste pour vous. Il ne s’agit pas de faire un programme complet de loisirs, mais de donner vraiment de l’air et de l’espace pour soi.

Faites attention à votre point de satiété. Le simple fait de regarder la quantité de nourriture que vous mangez vous apportera un certain soulagement.

Réduisez votre consommation de viande, de saucisses et d’œufs et remplacez-les par des plats de légumes et de légumineuses savoureux et bien assaisonnés que vous avez déjà appris à connaître pendant votre cure ayurvédique.

Prévoyez un jour de répit hebdomadaire dans votre routine, une petite cure ayurvédique d’une journée, pour ainsi dire, où vous ne mangez que légèrement ou même ne consommez que des aliments liquides selon les suggestions ci-dessus.

Réalisez le désir de votre cœur chaque mois si possible. Profitez de la joie de vivre qui en découle, sans mauvaise conscience, bien sûr.

L’idée de base de l’Ayurveda et donc de toute cure ayurvédique authentique est de promouvoir ou de rétablir l’équilibre dans la vie. Cela se fait de manière non dogmatique et individuelle. Découvrez ce qui vous rend vraiment fort. La perception consciente et le contact avec soi-même sont les clés importantes.

Les bienfaits du CBD sur la santé
Comment lutter naturellement contre le manque de sommeil ?
Chirurgie esthétique : Top 3 des interventions les plus pratiquées