Assurance habitation : comment choisir le bon contrat ?

Assurance habitation

L’assurance habitation offre à ses adhérents une protection en cas d’incendie, de catastrophes naturelles et de cambriolage. Chacun des contrats proposés répond aux besoins spécifiques du client. Pour cette raison, pour choisir le vôtre, vous devez retenir un certain nombre de critères. Dans cet article, vous trouverez des informations qui vous permettront de reconnaitre la formule qui vous convient.

Évaluer ses biens mobiliers

Pour choisir le bon contrat d’assurance habitation, vous devez faire le point sur votre capital mobilier que vous possédez et que vous désirez protéger. Pour évaluer le niveau de cotisation dont vous avez besoin, vous devez avoir une idée claire sur votre capital immobilier. Les compagnies d’assurances proposent de nombreuses formules. Vous devez donc comparer les offres en tenant compte des éléments de mobiliers, des appareils électroménagers et des biens de valeur. Un agent peut vous aider à effectuer cette évaluation afin de choisir l’assurance habitation qui présente les meilleurs avantages tout en entrant dans votre capacité budgétaire. Par exemple, les étudiants peuvent bénéficier de formules spécialement adaptées à leurs besoins.

Étudier les garanties de base et en option

L’assurance multirisque, également connue sous l’acronyme mrh, n’est pas votre option. Pour trouver la formule idéale, vous devez étudier les garanties qu’elle comporte. Sachez que certaines d’entre elles sont obligatoires et incluses alors que d’autres doivent être ajoutées en tant que garanties complémentaires.

  • Les garanties incluses : Il s’agit généralement de la garantie incendie, la garantie des catastrophes naturelles à savoir celle des dégâts des eaux et de la garantie en cas de cambriolage. Parmi les protections incluses figurent aussi celle de la famille et de la responsabilité civile.
  • Les garanties exclues : Elles englobent les dégâts provoqués par un sinistre et qui ne sont pas couverts par les garanties de base. Vérifiez bien les clauses de votre contrat. Vous devez y trouver un article indiquant clairement les dédommagements qui ne sont pas pris en charge.
  • Les extensions de garanties : Nous pouvons en citer la garantie d’instruments musicaux si ces appareils couteux ont été détruit dans le cadre d’un sinistre. Nous vous conseillons de dresser la liste de vos besoins pour identifier les extensions que vous souhaitez ajouter.

Connaître les franchises et les indemnisations

Les formules proposées pour couvrir les dommages matériels dans un logement sont soumises et des modalités d’indemnisation et à des franchises. Celles-ci renvoient aux montants soustraits de l’indemnité fournie par la compagnie d’assurance pendant un sinistre. Les tarifs de l’assurance peuvent varier du simple au double. Il faut donc s’informer avant de prendre votre décision et utiliser un outil comparatif des assurances. Quant aux modalités d’indemnisation, elles dépendent du plafond déterminé par l’assureur. Autrement dit, vous serez couvert jusqu’à un certain montant et ce dernier est fixé de manière plus ou moins libre par la compagnie d’assurance.

Évaluer le montant des cotisations

Le montant des cotisations à prévoir est un élément décisif pour toute personne qui essaie de choisir une assurance habitation. Il est déterminé en tenant compte de plusieurs critères comme :

  • La surface de la maison ou de l’appartement
  • La valeur des biens
  • La situation géographique
  • Les risques de sinistres éventuels
  • Le statut de locataire ou de propriétaire

Sachez que le versement des cotisations peut prendre plusieurs formes. Vous pouvez opter pour un règlement mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel en fonction de votre situation financière et des modalités de votre contrat.

Vérifier la protection juridique et les conditions du contrat

La vérification des garanties d’assistance et de protection juridique est essentiel afin de comprendre si celles-ci sont incluses dans le contrat. L’assistance en cas de sinistre prend toute sa valeur dans le cadre d’un incendie ou d’un dégât des eaux. Un professionnel va se rendre sur place pour effectuer les réparations d’électricité ou de plomberie par exemple. Par ailleurs, vous devez vérifier si vous bénéficiez d’une protection juridique. Vous en aurez besoin lors d’une procédure à l’amiable ou d’un contentieux qui doit être réglé devant la justice.

De plus, il serait important d’attirer votre attention sur les 2 conditions de ces contrats d’assurance. D’une part, vous avez les conditions générales conventionnelles que les assureurs sont tenus de proposer. Elles offrent un cadre et indique la réglementation suivie par la compagnie d’assurance pour déterminer les garanties incluses et exclues, les modalités d’indemnisation et les démarches pour signaler le sinistre. D’autre part, il y a les conditions particulières conçues pour protéger les assurer à travers des plafonds et des montants de franchise déterminés.

4 questions fréquentes sur les mutuelles santé d’entreprises
Plan d’Epargne Retraite de la Fonction publique hospitalière
Quand solliciter les services d’un notaire ?